Trouver son Ikigaï

L’Ikigaï, ou le sens de la vie, est ce qui nous permet de définir ce qui est nécessaire pour notre bonheur, de vivre pour de vrai et non de ne faire qu’exister.

L’exercice du jour, nous interroge à propos de notre Ikigaï à travers plusieurs questions.

  • Qu’aimez-vous faire?
  • Qu’avez vous envie d’être?
  • Quelles sont vos valeurs
  • En quoi contribuez-vous au monde?

A travers ces quatre interrogations, on peut dors et déjà se situer sur le sens de notre vie. D’autres questions peuvent être abordées pour nous aidez à aller plus loin dans notre recherche telles que: qu’est-ce-qui nous donne la joie? Quels sont pour nous nos besoins fondamentaux? (est-ce la joie, l’argent, la reconnaissance etc) Quelles sont vos qualités, vos héros et vos rêves d’enfants et d’aujourd’hui? Vous pouvez toujours visualiser l’interview de Lilou avec le spécialiste en la matière Jean Christophe Dulot sur Youtube pour vous aider.

Quand à moi, ce que je sais, ce que j’ai retenu de cet exercice, c’est que j’ai encore du chemin  faire pour me définir une place dans le monde. Je pense plutôt que je fais ce que je fais quotidiennement en attendant de savoir quoi faire, où aller, qu’est ce que la vie attend de moi. Pour l’instant, je fais ce que je fais de mieux sur cette terre: écrire, être coacher en développement personnellement, regarder des séries sur Netflix et aller en cours. Le reste viendra sûrement après, même si on a l’habitude de dire que la vie c’est maintenant, j’ai l’impression la mienne prend son temps pour se manifester. J’ai quand émise l’intention de trouver ma raison d’être.

ikigai

Paix.

La générosité

Être sur son chemin de vie demande un certain don de soi, une certaine générosité.

L’exercice du jour a demandé que l’on sois généreux aujourd’hui, suivant deux manières différentes. La première, c’est lorsqu’on accomplit une activité dans un secteur donné, on ne s’autorise pas à demander aux clients le prix qu’on mérite. On baisse les prix pour recevoir une certaine appréciation de notre travail, or c’est la qualité qui doit être proportionnel au prix et non forcément la quantité de clientèle visée. Ce défi nous demande donc dans un premier temps d’apprendre à être généreux avec nous même. De fixer les prix qui correspondent à notre travail, quelque soit l’avis des autres, nous méritons de gagner à la sueur de notre front.

En second lieu, pour ne pas dire à l’inverse, si nous avons des difficultés à offrir des cadeaux à ceux qui nous encourage, c’est le moment de le faire. Parfois, il y a des amis ou des personnes qui prennent la peine de partager vos services gratuitement sur leurs statuts, profils ou pages sur les réseaux sociaux. Il ne faut pas considérer ça comme acquit car, un jour il peut s’en lasser. Il faut donc penser à ces personnes là qui nous encourage par des actions concrètes et pas uniquement par des mots.

Apprenez à être généreux, ça vous ouvre des portes, et ça ne coûte souvent pas grands choses.

Cadeau-offert-a-2-mains

Paix.

L’Argent

Que pensez-vous de l’Argent?

L’Argent n’est ni bon, ni mauvais, l’argent est ce qu’on en fait. Personnellement, j’aime l’argent, et j’ai choisi de vivre comme si je vivais dans l’abondance malgré mes maigres économies. L’une de mes phrases préférées et que je récite tous les matins avec mes autres affirmations positives, c’est :

J’aime l’argent, l’argent est mon ami et mon allié et l’argent me fait du bien.

argent.jpgCette phrase contribue d’une certaine façon à mon épanouissement personnel. Comme je l’ai dit dans mon article précédent, j’ai eu à faire l’année dernière un défi sur l’argent et l’abondance. Et, une des choses que j’ai retenu de ce défi est que je suis abondante en moi-même, je n’ai pas à chercher à gagner de l’argent car lorsque je fais quelque chose juste pour avoir de l’argent, du pouvoir ou de la reconnaissance, je ne suis pas sur le bon chemin. Je dois plutôt rechercher l’amour et la paix intérieure, suivre ma passion, et faire ce qu’il me plaît, l’argent me viendra naturellement au moment opportun.

Et vous, que pensez vous de l’argent? Quelle place l’argent occupe-t-il dans votre quotidien?

Paix.

Assumez vos détours et persévérez

Les détours dans nos vies c’est tout ceux qu’on peut appeler erreur du passé ou échec et qui on dû nous faire prendre par un autre chemin ou nous donnez d’autres directives afin de trouver la paix et la joie véritable.

Aujourd’hui, l’exercice est de noter tous ceux qu’on aurais pu éviter, mais aussi ceux qui nous ont permis d’être en ce moment sur notre chemin d’évolution, voire de vivre notre mission de vie. Pour ma part, j’ai eu à investir dans plusieurs formations pour apprendre à gagner de l’argent sur internet. J’ai payé pas mal de livres à ce sujet aussi pour me former. Mais tout ce que je faisais ne réussissait pas. Or, au début de l’année dernière (2018), j’ai eu à faire le défi des 100 jours sur l’abondance, et il y a avait un exercice qui disait que si on avait la possibilité de gagner au loto, combien voudrait-on gagner? J’ai répondu en ce moment en suivant mon cœur que je ne voulais rien gagner parce que je me sentais intérieurement en abondance, même si je n’étais pas riche, je me débrouillais pour avoir ce que je voulais, sinon je disais que ce n’étais tout simplement pas le bon moment ou ce n’étais pas pour moi. Aujourd’hui en repensant à cette intuition que j’ai eu un an auparavant, je me dis que si je l’avais bien compris, je n’aurais pas acheter tout cela pour apprendre à gagner de l’argent. J’ai finalement compris, et je ne fais plus rien pour gagner de l’argent, j’ai appris un an après mon défi sur l’abondance, la leçon que ce défi voulais me faire savoir: j’ai de l’abondance et je suis l’abondance, je n’ai pas à la chercher, elle vient à moi naturellement.

detour-sign

Ces détours ont été très efficaces pour moi et m’ont conduit sur le chemin où je me trouve actuellement, et pour ça j’ai énormément de gratitudes. Et vous, quels sont vos détours?

Paix.

Le Syndrome de l’Autodidacte

Le Syndrome de l’autodidacte ou de l’imposteur est, pour celui qui l’a, le fait de ne pas se sentir à la hauteur, « pas assez » capable d’effectuer sa mission.

On avait parler entre temps de l’Auto-sabotage, c’est une conséquence. Lorsqu’on ne se sent pas intrinsèquement légitime d’être capable de faire une action, on s’auto-sabote ainsi. Actuellement je me demande si ce n’est pas la même chose à mon niveau. J’ai à peu près une idée de ce que je souhaiterais faire dans ma vie, mais je n’arrive pas à travailler sur moi pour avancer dans ce sens. Pour faire le métier que je veux, il faut avoir beaucoup de sagesse, de connaissance dans la matière, il faut avoir, fais des expériences. Je voudrais pour cela lire et m’enrichir en connaissance, seulement j’achète les livres, mis aucun d’eux ne souhaite entrer dans ma tête. Un livre que j’avais pour habitude de lire en deux semaines au plus, il m’arrive de faire trois mois avec sans avoir fini de lire le deuxième chapitre pourtant je le trouve intéressant. Je ne crois pas qu’il s’agit du syndrome de l’imposteur car je ne me dis pas que je suis illégitime pour ma mission de vie mais j’ai l’impression que je ralentis dans ma quête et cela, c’est comme si je m’auto sabote moi même.

Vous devez vous aussi voir quels sont les freins au développement de votre mission, à l’accomplissement de votre but? Vous devez surtout vous assurer que vous ne pouvez rien y faire. Sinon faites quelque chose.

Paix.

syndrome-imposteur

Au delà des diplômes

sansqualificiton53902

Plusieurs grandes célébrités aujourd’hui, que ce soit des hommes/femmes d’affaires, des sportifs ou des artistes, ont quittés l’école sans voir de diplôme concret et pourtant ont réussis à vivre une vie épanouissante.

L’exercice du jour nous demande de dépasser nos peurs, de noter ce qui nous ferais vraiment plaisir, la carrière à laquelle nous aspirons pour vivre une vie authentique, qui a du sens pour nous. Chacun de nous, s’est surpris, une fois déjà dans sa vie, en train de rêver de la vie qu’il trouve idéale pour lui. Alors à quoi ressemble-t-elle ? Pouvez-vous définir votre vision? Si ce n’est pas déjà fais, écrivez le sur un papier, dans un cahier ou quelque part qui vous dis. Dans le domaine de la mission de vie, aucune mission est sans importance, chacun apporte toujours quelque chose à l’humanité. N’ayez donc pas peur d’exprimer clairement vos désir, car c’est ce qui vous définit. Que vous souhaiter devenir maçon ou architecte, musicien dans un opéra ou juste faire de la musique sur internet, il c’est pareil. Nous sommes tous égaux aux yeux de l’Univers, personne ne possède un plus grand talent qu’un autre. Si vous perdez un orteil ou doigt, votre corps ne sera pas le même.

Tous autant que nous sommes avons de la valeur, tu as de la valeur, alors avance.

Paix.

 

Visualisez les étapes

Lorsque nous passons notre temps à rêver de nos lendemain sans pouvoir le structurer et donner un plan de vie c’est une pure perte de temps.

En effet, c’est bien de rêver sa vie, mais ce qui est mieux, c’est de la concrétiser au jour le jour. Cela demande du travail mais, si c’est ce qu’on aime réellement, ce serait un bonheur pour nous et non un travail. L’exercice du jour nous demande donc de visualiser nos rêves et ce qu’on l’on voudrait profondément avoir dans nos vies. Puis, il faut commencer à identifier les étapes par les quelles vous pourriez passez pour les rendre concret. Ça peut commencer par un appel téléphonique à passer à un membre de sa famille qui s’y connait, ou une personne qu’il faut vraiment supprimer de sa vie car elle vous empêche d’avancer. Vous et vous seul savez ce que vous souhaitez accomplir dans votre vie, ce qui vous tient à cœur depuis fort longtemps, ce que vous rêvez d’entreprendre.

Je vous demande donc de prendre un stylo et de commencer par noter ce que vous souhaiter réaliser dans le futur, et quelle est votre prochaine action pour le réaliser dans le concret.

Paix.

10136683-3d-façon-marches-du-succès-isolé-sur-blanc

Identifier ses Auto Sabotages

noir-et-blanc-enfant

Nous avons tous émis, à un moment ou à un autre de notre vie, des pensées, paroles, actes visant à nous faire du mal. Ce sont des auto sabotages et elles sont pour la plupart intentionnelle.

Que ce soit pour faire plaisir à quelqu’un d’autre ou pour nous trouver une excuses, nous utilisons souvent des mots, des gestes qui ne nous permettent pas d’avancer, bien au contraire, qui nous ralentissent. Nous le faisons exprès, mais cela ne nous aide pas du tout. Même si, on arrive pas à réussir à un but qu’on s’est fixé, même si les autres ne nous considérais pas comme on le voudrait ce n’est pas une raison suffisante pour aller à l’encontre de notre être véritable. Chacun de nous, tous autant que nous somme, nous avons de la valeur, et cela quelque soit notre solde en banque. Il faut apprendre à ne pas s’identifier à quoi que ce soit dans la vie, que ce soit son compte en banque, ses vêtement ou même les bonnes notes à l’école, rien de tout cela ne nous définit réellement. Notre valeur va au delà, elle est à l’intérieur, avec un peu de calme et de méditation vous aurez la chance de l’apercevoir.

Arrêter de vous mettre les bâtons dans les roues, fichez vous la paix, vous valez mieux que ça. Vous êtes, en fait une pure merveille de la nature.

Paix.

Changez de perspectives

Aujourd’hui, l’exercice du jour demande de voir plus grand que ce que notre cerveau peut imaginer.

Élargir sa vision, rêver grand. Souvent on n’ose pas définir notre idéal par peur du jugement des autres, de ce que l’autre vas penser de nous. Pour ça, Robert Monroe, un spécialiste de la conscience humaine nous suggères d’adopter cinq (5) principes dans nos vies afin de se permettre d’avoir enfin la vie qu’on souhaite. Ces principes sont:

  1. Vous êtes plus que votre corps physique 
  2. Vous êtes là pour faire certaines choses, mais ne laissez pas votre besoin de survie vous angoisser
  3. Vous êtes ici sur terre par choix.Quand vous aurez appris tout ce que vous devez apprendre, vous pourrez partir
  4. Percevez le monde tel qu’il est : un endroit où l’on apprend 
  5. Vivez et appréciez la vie aussi complètement que possible mais n’en devenez pas dépendant 

J’aimerais cependant ajouter un sixième principe de vie: Choisissez toujours d’être heureux.

Alors, à présent, quelle est votre nouvelle vision? écrivez la, soyez vrai, sincère avec vous même et laissez parler votre cœur. Dès que vous aurez terminer, passer tout simplement à l’action. Je vous souhaite de belles choses.

Paix.

ob_663936_10425170-727644460653281-1369475320735

Le vide pour le plein

Avez-vous déjà entendu parler de la nuit noire de l’âme? C’est une période de la vie qui semble parfois sombre pour nous mais, en faite, c’est pour nous apporter quelque de plus beau que nous ne pouvons imaginer. C’est un vide pour un plein.

Je suis passé par là en fin d’année 2014, précisément à partir du 14 Octobre 2014 jusqu’en Septembre 2015. De toute les périodes que j’ai eu à vivre, elle a été la meilleure jusqu’à présent , car elle a aboutit à mon éveil spirituel en 2015. Jamais, je ne suis redevenue celle que j’étais avant ça. Mais, il faut savoir que c’est une période particulièrement difficile, car elle touche l’être profond, l’âme et l’amène à quitter de l’état de chenille pour devenir un papillon. J’ai dû apprendre à faire face à mes peurs, à aller de l’avant, à continuer d’apprendre même si ce n’était pas facile. Le plus dur, étais et est toujours, le fait d’être totalement incompris des membres de ma famille, qui trouve toujours que je suis perdue et qu’il faut qu’on prie pour moi. En effet, j’ai grandis dans une famille purement chrétienne, et j’étais même très croyante. Il n’y avait pas un seul jour où je me réveil en ne faisant pas une petite prière et une seule nuit où je ne m’endormais sans avoir fais le chapelet. Il devait avoir une bougie allumé tous les soirs au chevet de mon lit, pour les défunts de ma famille et mes amis et chaque mois je demandais une messe pour eux. C’était un rituel sacré pour moi. Et tous, le savait dans ma famille. Mais quand j’ai connu l’éveil, tout à complètement changé pour moi. Je connais maintenant beaucoup de choses que je ne comprenais pas dans le temps mais que j’acceptais en me disant que c’était sûrement ainsi que cela devrait être. J’avais pas beaucoup de certitude dans le temps, mais j’avais la foi et c’est tout ce qui comptais pour moi. Aujourd’hui je suis plus qu’heureuse d’avoir connu cette période d’éveil qui m’a amener à prendre conscience de nombreuses vérités dans ma vie. Notamment, que ma vie et tout ce qui m’entoure est le reflet de mon être intérieure. Je crée tout ce qui m’arrive et tout ce qui m’arrive arrive toujours pour me faire comprendre une chose: je suis le maître de ma vie. Je m’exerce ainsi depuis 3 ans à travailler sur moi et à mieux me définir, ce, afin de mieux diriger ma vie.

images

Si cette période devrait arriver dans vos vie, soyez heureux, acceptez la et soyez-en reconnaissant. C’est une bénédiction.

Paix.