Les croyances limitantes

Beaucoup de pensées ont été ingérées dans notre esprit, pendant les sept premières années de notre vie, et ont permis ainsi de façonner la vie que nous avons actuellement.

En effet, depuis notre tendre enfance, nos parents, notre entourage, et la société, nous ont inculqués des notions,  »des vérités », que nous avons choisis de prendre comme vrai, parce qu’ils étaient notre modèle. Au fil des années, nous avons grandis, et certains se retrouvent parfois malheureux de leurs vies car, ils n’ont pas la vie qu’ils souhaitent. Ils voudraient bien changer de cap, mais le mental et toutes ces croyances enfouis au plus profond dans leurs subconscients, les empêche de réussir, de s’épanouir. Suivant l’exercice du jour, j’ai eu à relever que certaines croyances que m’ont transmis mon entourage quand j’étais petite ont fait que j’ai eu à la fois de bonnes choses et de moins bonnes dans ma vie. Mes parents me répétais chaque fois que j’étais très intelligente, ce qui jusqu’à présent m’a permis de faire très souvent partie des meilleurs de ma classe, et même de m’en vanter comme si c’était un trophée. Le revers de la médaille est que lorsque je n’arrive pas à avoir de bonnes notes, je me sens moins intelligente que ceux qui ont eu de bonnes notes, du coups je leurs attribue à ce moment plus de valeur que moi. Jusqu’à présent avoir de très bonnes notes à l’école est  très important pour moi, ça me donne une certaine satisfaction personnelle. De l’autre côté, je ne recevais pas beaucoup d’argent de poche comme mes camarades, et pour manger à l’école, ce n’étais pas toujours facile, j’en ai toujours voulu à mes parents pour ça. Nous habitions dans une grande maison, plus grande que ceux de mes camarades, mais j’avais moins qu’eux. Je n’avais pas non plus la chance de bien m’habiller. Tout cela m’a appris qu’il ne faut jamais laisser paraître ce qu’on est pas. Si j’ai une grande maison, c’est que je suis capable de me nourrir et de nourrir mes enfants de la même façon au lieu de leurs en priver. Je ne juge pas mes parents, au contraire, ils m’ont donné ce qu’ils avaient eux même comme notion, et je dis Merci pour ça. Mais à présent tous cela, n’est pas à moi, ça ne m’appartiens pas. Moi, je suis une femme unique, avec toutes les capacités que l’univers m’a donné. Je ne suis ni bonne, ni moins bonne que quiconque. Chacun à ses talents, ses dons, ses défauts tous comme ses qualités. Et c’est donc ainsi que je me vois, je brille tout le temps et suivant les saisons de la vie, cela se manifeste dans ma vie, je n’en demeure pas ainsi, moins bonne ou plus bonne. J’ai appris à attendre et reconnaître les saisons de ma vie. C’est pour ça que je proclame, aujourd’hui, et éternellement, que je suis riche, très riche, extrêmement riche, j’ai de la valeur. Toutes pensées de manque et autres ne font pas partie de ma vie.

L’exercice nous recommande de nous concentrer sur ce qu’on voudrais avoir dans nos vie, et ainsi de les écrire sous forme d’affirmations et de les lires ainsi tous les jours. Cela aura aura un grand impact sur notre subconscient, qui commencera à nous renvoyer sous forme physique ce qu’on lui envoie comme message.

loi-attraction-tu-deviens-ce-que-tu-imagines-940-op

Paix.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s