La reprogrammation

Aujourd’hui, j’ai eu à faire un exercice qu’Oprah Winfrey enseigne à ceux qui la suivent. C’est un exercice qui consiste à prendre une ancienne photo de toi et à lui parler sans jugements mais avec appréciation et gratitude. C’est ce que j’ai eu à faire et cela m’a donné une bonne leçon que j’aimerais partager avec vous.

En effet, lorsque j’ai eu à parler à la petite fille que j’étais entre temps, qui se souciait à chaque fois d’avoir de bonnes notes sinon elle se sentait nulle et  sans valeurs, je  lui ais dit d’arrêter de se faire du mal pour une chose aussi futile. C’est vrai que cela peut contribuer à ton épanouissement, à un bon futur, mais elle (la bonne note), ne garantie pas ton succès futur. Des personnes ont eu des diplômes élevés avec mention, mais ont passés des années dans le chômage à la recherche d’emplois. J’ai dis à cette petite fille qu’elle arrête de se faire du souci pour le futur, qu’elle arrête de se mettre à chaque fois la pression pour rendre un devoir impeccable, qu’elle arrête  d’être parfaite, car tous nos soucis du présent, passerons avec le temps. Nous ne nous en souviendrons plus, car nous comprenons au final que ça n’a pas une si grande importance que ça. La vie est belle, et elle nous apporte tous les jours des cadeaux dans nos vies. C’est à nous d’en profiter. Je lui ai dit qu’elle sera blessée et recevra pas mal de coups dure de ses proches, mais qu’elle arrive à rester calme et sereine, car ce n’est pas forcément de sa faute si elle reçoit des blessures des autres, c’est souvent ce qui font mal qui devrons regarder ce qui se passe dans leurs vies pour qu’ils se sentent obligé de faire du tord aux autres pour se sentir valoriser ou fort. Je lui ais enfin dis, qu’elle était une fille forte  courageuse et belle, que personne ne lui laisse croire le contraire, surtout pas elle même.

cropped-téléchargement

Ce que j’ai eu à retenir de l’exercice de ce jour, c’est que, on remarque avec le temps que ce ne sont pas les blessures que nous avons eu dans le passé qui compte, ni même les personnes qui nous les ont infligées. Ce qui compte, et qu’il faut retenir du passé, ce sont nos actes, nos comportements qui ont suivis après qu’on a reçu ces coups. Ce sont nos actions ou inaction du passés qui déterminent l’être que nous sommes, l’être que nous devenons. Ces décisions d’agir ou de ne pas agir, influence notre futur et  c’est cela qui finit pas compter le plus pour nous. Le reste n’est que illusions.

Paix.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s